Obama pour forcer les agences de renseignement américaines à supprimer les données snooped et les appels non pertinents

Advertisement

Obama pour forcer les agences de renseignement américaines à supprimer les données snooped et les appels non pertinents

Le président Obama annoncera mardi de nouvelles règles qui obligeront les analystes américains du renseignement à supprimer toute information non pertinente et toute correspondance qu'elle recueille sur des Américains et des ressortissants étrangers, rapporte le New York Times.

Les ordres décréteront que les agences de renseignement telles que la CIA et la NSA doivent immédiatement supprimer les appels et courriels faits par des Américains qui sont «déterminés à ne pas être pertinents pour les renseignements étrangers». Cependant, une correspondance similaire recueillie auprès d'étrangers au cours d'exercices de surveillance peut Être conservé jusqu'à cinq ans avant d'être supprimé.

En outre, la Maison Blanche examinera régulièrement le suivi des dirigeants étrangers par la NSA. L'ordre est venu une semaine avant la visite prévue de la chancelière allemande Angela Merkel à la Maison Blanche, afin de discuter d'un arrangement pour augmenter le partage du renseignement entre les deux pays.

Les nouvelles règles vont également modifier la façon dont les lettres de sécurité nationale (qui permettent au FBI d'obtenir des informations classifiées auprès des entreprises, telles que les journaux d'appels et les dossiers des abonnés de service, sans impliquer un juge) sont utilisées.

L'administration annoncera que «le FBI mettra finalement fin aux ordres de non-divulgation de la lettre de sécurité nationale au plus tôt de trois ans» après avoir lancé une enquête ou à la fin des enquêtes. Toutefois, une exception peut être faite si un fonctionnaire de niveau intermédiaire du FBI offre une justification écrite pour le secret continu.

Ainsi, si une société reçoit une demande d'accès à ses dossiers confidentiels au moyen d'une lettre de sécurité nationale, la société peut divulguer au public qu'elle s'est conformée à la demande, trois ans après le début d'une enquête ou à sa clôture, Si celle-ci est antérieure.

Alors que les nouvelles règles sont un pas en avant dans l'accroissement de la transparence dans le fonctionnement des agences de renseignement américaines, ils ne traitent pas de la façon dont ces organismes obtiendront des informations privées utilisateurs de sociétés technologiques comme Google et Apple. Le président Obama devrait faire la lumière sur ces questions dans les prochaines semaines.

➤ Le président Tweaks les règles sur la collecte de données [The New York Times]

L'image sélectionnée: Obama pour forcer les agences de renseignement américaines à supprimer les données snooped et les appels non pertinents