L'ex-dictateur norvégien Noriega poursuit Activision sur Call of Duty

Advertisement

L'ex-dictateur norvégien Noriega poursuit Activision sur Call of Duty

Manuel Noriega, un ancien dictateur militaire de Pananama, prend Activision devant les tribunaux.

Noriega accuse Call of Duty: Black Ops II de "l'abus manifeste, l'exploitation illégale et l'appropriation illicite" de son image "pour des raisons économiques Gain".

Le jeu ne contient un niveau appelé Suffer With Me, dont l'objectif est de capturer Noriega, qui est nommé spécifiquement.

Courthousenews.com rapporte que le procès revendique: «L'utilisation de l'image et de la ressemblance du demandeur a causé des dommages au demandeur. Le demandeur a été décrit comme un antagoniste et a été décrit comme le coupable de nombreux crimes odieux fictifs, créant la fausse impression que les défendeurs sont autorisés à employer L'image et la ressemblance du demandeur.

«Cela a amené les demandeurs à recevoir des bénéfices qu'ils n'auraient pas reçus autrement."

Plus précisément, Noriega veut des dommages-intérêts pour «l'enrichissement sans cause, les pratiques commerciales déloyales et la violation des droits de publicité de common law».

Le règne de Noriega de Panama a été terminé après que l'armée américaine a bombardé sa cachette avec la musique rock forte. Il a été emprisonné aux États-Unis avant de purger une peine supplémentaire en France. Il purge actuellement une peine au Panama lui-même.